• IFAC

Accueil  Publications

  • Ernest Renan – De l’idéalisme au scepticisme

    André Stanguennec
    La pensée d’Ernest Renan n’est pas seulement cette religion de la science à laquelle on est souvent tenté de la réduire. Il s’agit plutôt de l’idée d’un monde divin dont la science, y compris la science de la religion, est assurément le plus beau fleuron. Or la science y est toujours associée à l’art et à la morale. Renan n’est ni un positiviste pour qui la vérité ne serait donnée que par la science, la religion n’en étant qu’un complément subjectivement nécessaire (Auguste Comte) ni un agnostique doublé d’un (...)

  • « Esprit social » et « choses du ciel ». Religion et politique dans la pensée de Rousseau

    Florent Guénard
    Dans l’œuvre de Rousseau, politique et religion entretiennent des rapports complexes qui engendrent un certain nombre de tensions. Parmi elles, quatre sont particulièrement apparentes : En premier lieu, Rousseau, penseur contractualiste, s’attache à montrer que la souveraineté n’a pas de fondement divin mais qu’elle est d’origine humaine . En matière de pouvoir politique, les dieux n’ont pas la parole. Pourtant, lorsqu’il est question d’instituer un peuple, Rousseau recommande au législateur de (...)

  • L’autonomie à l’épreuve du soin

    Guillaume Durand
    Editions Nouvelles Cécile Defaut, 2015
    Sous la direction de Guillaume Durand et Miguel Jean
    Pendant très longtemps, la relation soignant-soigné reposait sur une autorité médicale acceptée par tous. Aujourd’hui, la valorisation des principes de démocratie et d’égalité, la revendication d’une médecine respectueuse de l’autonomie du patient modifient en profondeur le contrat médical : le patient serait-il devenu un client (chirurgie esthétique, Gestation pour autrui, suicide assisté, etc.) et les soignants (...)

  • Conférence, Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre, Lyon, 4 avril 2015

    Transmettre l’art, transmettre la liberté

    Perspectives philosophiques et historiques

    Alain Patrick Olivier
    Cette première séance du séminaire « Transmettre l’art, transmettre la liberté » inaugure les travaux de l’Atelier de Recherche sur la Formation des Artistes et des Enseignants mis en place par L’ENSATT de Lyon, LE PONT SUPERIEUR de Nantes, l’Université Lyon 2 – Laboratoire ECP et l’université de Nantes-CREN. Les partenaires de cette aventure ont en partage des convictions : l’art est un enjeu majeur de l’éducation ; la question de la formation se pose aussi bien dans le monde artistique que dans le monde (...)

  • La théorie de la reconnaissance : un modèle critique pour l’éducation ?

    In : Fabre, M., Gohier, C. (2015). Les valeurs éducatives au risque du néo-libéralisme, PURH, 79-90

    Alain Patrick Olivier
    Alain Patrick Olivier interroge la valeur de la théorie de la reconnaissance pour l’éducation en mettant en rapport son analyse du processus éducatif et sa critique de la société néo-libérale. Il met en évidence la structure éducative de la théorie de la reconnaissance telle qu’elle s’est construite dans la tradition philosophique chez Hegel et Marx pour la confronter à l’interprétation actuelle d’Axel Honneth. La question est de savoir si la lutte pour la reconnaissance est un modèle théorique de (...)

  • Presses Universitaires de Rennes

    Musiciennes en duo

    Sous la direction de Caroline Giron-Panel, Sylvie Granger, Raphaëlle Legrand et Bertrand Porot

    Jérôme Rossi
    La femme, muse de l’homme artiste : un cliché dépassé ! Cet ouvrage explore des parcours de musiciennes visant à s’accomplir comme compositrice ou interprète du Moyen Âge à nos jours. Historiens et musicologues traitent des évolutions de la société, des relations familiales de ces artistes et de leurs rapports de couple (en s’intéressant plus particulièrement aux couples de musiciens). L’ouvrage remet ainsi en cause les stéréotypes de genre et donne à penser une autre histoire de la musique.
    Notice de la (...)

  • Revue LISA

    Livrets d’opéra 1945-1970 : de la reconstruction à la contestation

    Sous la direction de Gilles Couderc

    Jérôme Rossi
    L’après 1945 est pour l’opéra une période de grandes mutations et de tensions. D’une part, on assiste à la réouverture des maisons d’opéra affectées par les hostilités, avec la reprise du grand répertoire, tandis que naissent de nouveaux festivals d’opéra et des œuvres nouvelles mais l’élargissement du répertoire au-delà du langage tonal et la redécouverte des œuvres du passé vient d’organisations événementielles qui donnent l’exemple aux institutions. Elles abandonnent peu à peu un répertoire jugé trop (...)

  • Dossier sur Locke

    Locke et la discipline de l’entendement

    n°3 de la revue Philosophical Enquiries

    Angélique Thébert
    Comment prendre soin de son entendement ? Comment le conduire dans le champ du probable ? Comment éduquer notre entendement et celui d’autrui ? Pour un lecteur contemporain, la réponse de Locke semble souffrir d’une certaine tension. Locke déploie en effet deux démarches a priori incompatibles. Pour le dire rapidement, la lecture de ses recommandations dans le livre IV de l’Essai sur l’entendement humain, et en particulier dans les chapitres 14 à 20, nous encourage à considérer que la (...)

  • Sous la direction de Wolf Gerhard Schmidt, Jean-François Candoni, Stéphane Pesnel

    Le concept de Klang

    Klang-Ton-Musik. Theorien und Modelle (national)kultureller Identitätsstiftung (Zeitschrift für Ästhetik und Allgemeine Kunstwissenschaft, Sonderheft 13)

    Alain Patrick Olivier
    Klang, le Klang ne désigne pas seulement un phénomène sonore ou un phénomène de la musique, mais encore un concept et une structure de la philosophie. Le concept de Klang en tant qu’il permet un traitement analytique de l’objet sonore possède une valeur heuristique pour la philosophie ; il rend possible une ›opération‹ sur la philosophie. Il s’applique par suite à toute forme de discours, discours littéraire, discours scientifique, discours politique ou discours pédagogique. Une logique du Klang est à (...)

  • Faisabilité et questionnement éthique du prélèvement d’organes et de tissus sur des donneurs de catégorie III de Maastricht

    G. Durand, M. Jonas, J. Lorber, G. Dabouis, D. Villers

    Guillaume Durand
    G. Durand, M. Jonas, J. Lorber, G. Dabouis, D. Villers (2014), « Faisabilité et questionnement éthique du prélèvement d’organes et de tissus sur des donneurs de catégorie III de Maastricht »,Journal international de bioéthique et d’éthique des sciences, vol. 25, n° 4, « Ethique clinique ».
    Abstract : La procédure dite de Maastricht III (M III) prévoit de réaliser des prélèvements d’organes chez des patients dont l’arrêt cardiaque est consécutif à une décision d’arrêt des traitements (AT) de réanimation. Cette (...)

  • L’humanisation de la nature

    André Stanguennec
    Ce livre complète les analyses phénoménologiques des Horreurs du monde (2010, Éditions de la Maison des sciences de l’homme) qui concernait essentiellement l’univers « humain » sous son aspect affectif, esthétique et historique. Il s’agit ici de l’univers « naturel » envisagé sous l’aspect des transformations tant pratiques que théoriques que l’homme lui a fait subir. Sont considérées successivement, d’abord, l’humanisation comme devenir humain de la nature, dans la perspective d’une humanisation évolutive (...)

1 | ... | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | ... | 33

Haut de page up

rechercher sur le caphi


aide & repérage

logouniv       Le site du CAPHI est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France.      Creative Commons