• IFAC

Accueil Événements du CAPHI  La nature en l’homme et la (...)

Jeudi 6 février 2020, 13h - 14h30

La nature en l’homme et la nature hors de lui

amphi 1, Censive

jeudi 16 janvier 2020, Angélique Thébert


En prélude aux Rencontres de Sophie (qui se déroulent au Lieu Unique du 7 au 9 février 2020), sur le thème Habiter la nature, le département de philosophie de l’Université de Nantes reçoit Francis Wolff.
Francis Wolff donnera une conférence ouverte à tous (étudiants et personnel, philosophes ou non), intitulée La nature en l’homme et la nature hors de lui. Cela aura lieu le jeudi 6 février en amphi 1 du bâtiment Censive, de 13h à 14h (puis 1/2 heure d’échange avec le public). De 15h à 16h, Francis Wolff discutera également avec les étudiants de philosophie.

La conférence
Nul ne conteste aujourd’hui que l’homme est un être naturel. Homo sapiens est soumis aux mêmes lois de l’évolution des espèces et de l’adaptation à son environnement que les autres vivants. Faut-il en conclure qu’il est un « animal comme les autres » ? Ne serait-ce pas ce que nous enseigne « la science » ? Mais si la science le dit, c’est la preuve que l’être humain n’est pas un animal comme les autres puisqu’il est capable d’accéder à un mode de connaissance qui le hausse au-dessus de la nature : la science. Et si nous devons bien traiter les autres animaux, c’est encore la preuve que nous ne sommes pas des animaux comme les autres puisque nous sommes capables d’obéir à des normes qui nous distinguent des autres animaux : la moralité. L’être humain est donc un être naturel bien singulier. Deux questions se posent alors et elles sont liées : qu’est-ce qui différencie l’homme comme être naturel du reste de la nature ? Et quelle valeur doit-il accorder à la nature hors de lui puisqu’il n’est pas hors d’elle ?

Le conférencier
Francis Wolff est professeur émérite de philosophie à l’École Normale Supérieure. Connu pour ses travaux sur la pensée ancienne, il construit depuis une vingtaine d’années une œuvre personnelle au croisement de l’ontologie et de l’anthropologie et portant sur l’essence de l’humain. Sa trilogie sur l’humanité est composée de Notre humanité. D’Aristote aux neurosciences (Fayard, 2010), Trois utopies contemporaines (Fayard, 2017) et Plaidoyer pour l’universel. Fonder l’humanisme (Fayard, 2019). Il a aussi publié sur l’amour (Il n’y a pas d’amour parfait, Fayard 2016), et la musique (Pourquoi la musique ? Fayard, 2015, Hachette Pluriel, 2019).

Les Rencontres de Sophie
Notre époque s’est construite sur le sentiment que nous, êtres humains, sommes dans la nature comme chez nous. Le risque d’une destruction, aujourd’hui prévisible, de la nature et de l’homme fragilise pourtant cette conviction tranquille, qu’il convient donc de repenser en ses fondements comme en ses effets. A l’horizon de ce travail philosophique, une conviction : une plus juste façon de penser la nature est la condition d’une plus juste façon de l’habiter, dont la dimension politique est encore à inventer.
Avec : Anouk Barberousse, Etienne Bimbenet, Frank Burbage, Florence Burgat, Damien Carême, Marine Denis, Gilles Clément, Philippe Descola, Hélène Devissaguet, ChristopheFrançois, Mark Hunyadi, Marie-Hélène Lafon, Fabrice Lardreau, Catherine Larrère, Serge Latouche, Virginie Maris, Corinne Lepage, Pascaline Lepeltier, Thierry Paquot, Christelle Pineau, Christelle Pottier, Olivier Rey, Philippe Soulier, Céline Spector, Francis Wolff

titre documents joints




À propos :

Maître de conférence.
Philosophie britannique moderne, philosophie de la connaissance


Courrier électronique : Angélique Thébert


Haut de page up

rechercher sur le caphi


aide & repérage

logouniv       Le site du CAPHI est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France.      Contrat Creative Commons