• IFAC

Accueil  Publications  Articles parus dans (...)  Anscombe et la doctri

Anscombe et la doctrine du double effet

Klesis 35, 2016, « Lectures contemporaines d’Elizabeth Anscombe » (dirigé par V. Aucouturier)

dimanche 4 décembre 2016, Cyrille Michon


Nul doute qu’en sachant que je provoquerais la chute du passant en le poussant pour rattraper mon chien je ne sois moralement responsable de celle-ci et de ses conséquences prévisibles. Mais la responsabilité est-elle la même, a-t-elle le même degré, que si ces effets avaient été recherchés ? La question devient cruciale pour qui pense que dans certaines circonstances il peut être moralement permis de causer un certain effet qu’il serait moralement interdit (absolument ou dans ces circonstances) de rechercher et de provoquer intentionnellement. Ainsi, qui admet la moralité des actions de guerre, et l’éventualité de dommages collatéraux faisant des victimes civiles, peut néanmoins tenir pour moralement interdit de chercher à faire des victimes civiles, même à titre de moyen pour affaiblir le moral de l’ennemi. Le Bombardement stratégique peut alors être distingué moralement du Bombardement terroriste, quand bien même les deux auraient le même coût humain. On aura reconnu la problématique de la doctrine dite de l’acte à « double effet ».




À propos de l'auteur :

Professeur. Métaphysique, philosophie de la religion, philosophie médiévale.
Directeur de la revue Igitur - Arguments philosophiques


Courrier électronique : Cyrille Michon


Du même auteur :
  • Le Compatibilisme thomiste d’Antoine Arnauld

    Cyrille Michon
    Version d’une communication faite lors de la journée « Arnauld, Thomas d’Aquin et les thomistes », organisée par Denis Moreau, et à paraître dans les actes (Revue XVIIe Siècle). Arnauld a toujours défendu une forme de compatibilité du libre arbitre et de la nécessité liée à la providence (prédestination, grâce, péché), dans le sillage de saint Augustin. Mais sa lecture de Thomas d’Aquin, en qui il voit une forme plus affirmée de liberté chrétienne, même si elle reste « compatibiliste », lui a fait modifier (...)

  • Qu’est-ce que le libre arbitre ?

    Cyrille Michon
    Cet ouvrage présente les éléments du débat contemporain sur la possibilité et la réalité du libre arbitre. Le débat traditionnel sur l’existence du libre arbitre, menacée par diverses formes de nécessité, est repoussé après le débat qu’ont inspiré les philosophes qui ont défendu la compatibilité du libre arbitre et de la nécessité. La partie principale du livre envisage le rapport du libre arbitre et du déterminisme causal, et soutient la thèse de leur incompatibilité, puis celle de l’existence du libre (...)

  • L’argument fantastique

    La preuve ontologique repose-t-elle sur une ambiguïté ?

    Cyrille Michon
    La preuve ontologique est un argument fantastique au sens où il tire une conclusion sensationnelle, exorbitante, ou merveilleuse selon les goûts, à partir de prémisses apparemment peu coûteuses. Mais on peut également entendre par là qu’il s’agit d’un argument fondé sur une simple représentation de Dieu : une preuve de l’existence de Dieu à partir de la seule idée de Dieu. Cette description est sommaire, mais elle permet de rassembler plusieurs formes de l’argument. Et elle est moins égarante que (...)

  • Practical Reasoning and Free Will

    Cyrille Michon
    Elizabeth Anscombe’s Intention is silent about the problem of free will. But one is allowed to look for some lights on it in Anscombe’s analysis of practical reasoning, since a free action, as she argues in different papers, is undetermined. The distinction between causes and reasons of an intentional action is not sufficient to defend its freedom, since it can be argued that reasons determine the action of a rational agent, or the decision, being indifferent to reasons (and causes), would (...)

  • Textes clés

    Philosophie de la religion

    Approches contemporaines

    Cyrille Michon
    Textes réunis par Cyrille Michon et Roger Pouivet.
    Présentés et traduits par J.-B. Guillon, C. Michon, R. Pouivet, Y. Schmitt.
    Philosopher sur la religion, c’est d’abord étudier les concepts qui permettent d’en construire le contenu doctrinal, et les arguments par lesquels on peut en montrer la plausibilité ou en défendre la possibilité. Dieu est-il éternel, hors du temps, ou sempiternel, dans le temps ? Que valent les arguments classiques en faveur de l’existence de Dieu ? La bonté de Dieu (...)

  • Philosophie analytique de la religion

    Cyrille Michon
    La philosophie de la religion comme théologie philosophique
    La philosophie peut se rapporter à la religion de plusieurs manières, et c’est historiquement ce qu’elle a fait. L’expression même de « philosophie de la religion » évoque sans doute aujourd’hui la réflexion philosophique sur le phénomène social et historique de la religion ou des religions, ainsi que celle qui considère le phénomène religieux comme essentiel à la vie de l’esprit ou à la vie sociale. …
    Ce texte est une version préliminaire de (...)

1 | 2 | 3 | 4 | 5


Haut de page up

rechercher sur le caphi


aide & repérage

logouniv       Le site du CAPHI est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France.      Creative Commons