• IFAC

Accueil  Publications  Articles ou chapitres  Max Scheler. Éthique

Sous la direction de Gabriel Mahéo et Emmanuel Housset

Max Scheler. Éthique et phénoménologie

Rennes, Presses universitaires de Rennes, collection « Philosophica », 2015

mercredi 17 juin 2015, Patrick Lang


La pensée de Max Scheler (1874-1928) a un destin paradoxal : reconnu de son vivant comme un philosophe essentiel, notamment par Heidegger qui voyait en lui « la force philosophique la plus vive » de son temps,
figure majeure de la phénoménologie, du personnalisme et de l’anthropologie philosophique, son œuvre monumentale est aujourd’hui passée sous silence, alors même que son influence et sa portée n’ont jamais cessé d’être reconnues.

La force et l’originalité de cette pensée résident tout d’abord dans son entreprise de fondation d’une éthique philosophique rigoureuse qui s’articule autour du problème des valeurs. Il s’agit pour Scheler de montrer que celles-ci possèdent un ordre et une hiérarchie propres, dont la personne est le sommet. Cela le conduit à rendre compte de la façon dont cet ordre axiologique nous apparaît dans la sphère affective. Pour cela, il reprend à Pascal l’idée d’une « raison du cœur » irréductible à la rationalité logique, et s’efforce d’en expliciter précisément les modalités à travers une phénoménologie de l’affectivité d’une grande richesse.

Ce volume souhaite contribuer à redonner une actualité à cette pensée féconde et originale et s’ordonne autour de deux axes : d’une part le problème de l’éthique des valeurs et de la personne, et d’autre part l’apport de Scheler à la phénoménologie de l’affectivité et de l’intersubjectivité.

Avec les contributions d’Olivier Agard, Alexis Dirakis, Théodora Domenech, Alexandre Franco de Sá, Bruno Frère, Aldo Haesler, Emmanuel Housset, Patrick Lang, Samuel Le Quitte, Gabriel Mahéo, Jérôme Porée, Matthias Schlossberger.

Liste des contributions à l’ouvrage

  • Introduction (Gabriel Mahéo)
  • Ouverture : Phénoménologie et anthropologie philosophique chez Max Scheler (Olivier Agard)
  • Première partie : Éthique
    • Chapitre I – Le personnalisme
      • Personne commune et coresponsabilité selon Scheler (Emmanuel Housset)
      • La personne et l’impersonnel : une confrontation entre la pensée phénoménologique de Max Scheler et de Martin Heidegger (Alexandre Franco de Sá)
    • Chapitre II – Le problème des valeurs
      • L’objectivité selon Max Scheler (Théodora Domenech)
      • Le phénomène de la valeur, le discours de la norme et la communauté des hommes (Jérôme Porée)
  • Deuxième partie : Phénoménologie
    • Chapitre I – L’affectivité
      • La perception des valeurs selon Husserl et Scheler (Samuel Le Quitte)
      • Le libre jeu de l’amour et de la raison (Gabriel Mahéo)
    • Chapitre II – L’intersubjectivité
      • Nature et formes de la sympathie : une lecture existentielle (Patrick Lang)
      • Nature et formes de l’intersubjectivité. La phénoménologie alternative de Scheler (Matthias Schlossberger)
      • La constitution intersubjective de Moi. Fonder la sociologie phénoménologique à partir de Max Scheler (Bruno Frère)
  • Conclusion : Topique et métaphysique dans l’acosmie : Max Scheler,
    Helmuth Plessner et la genèse de l’Anthropologie philosophique (Alexis Dirakis et Aldo Haesler)

P.-S.

Table des matières détaillée à télécharger ici

Vers la présentation de l’ouvrage sur le site de l’éditeur : cliquer ici




À propos de l'auteur :

Directeur du département de philosophie.
Maître de conférences en philosophie et musique.
Spécialités : le concept de valeur dans l’éthique, l’économie, la sociologie ; phénoménologie allemande et française ; phénoménologie de la musique.


Courrier électronique : Patrick Lang


Du même auteur :
  • Edmund Husserl : Leçons sur l’éthique et la théorie de la valeur 1908-1914

    Patrick Lang
    Traduction française, introduction, notes et glossaire par Ph. Ducat, P. Lang et C. Lobo.
    Husserl est principalement connu en France pour ses recherches fondamentales en logique et théorie de la connaissance. Les traductions françaises de ces textes ont été si nombreuses qu’on a pu se croire autorisé à tenir les quelques développements relatifs à l’éthique qui y figuraient pour de malencontreuses incursions, portant la marque d’un intellectualisme et d’un logicisme inappropriés en cette matière. (...)

  • Klaus Weiler : Celibidache - Musiker und Philosoph

    Eine Annäherung

    Patrick Lang
    Celibidachiana II : Zeugnisse und Dokumente, Band 1
    Eine Edition der Sergiu Celibidache Stiftung
    herausgegeben von Patrick Lang und Mark Mast
    L’ascension de Sergiu Celibidache (1912-1996) commence le 29 août 1945, lorsqu’il dirige l’Orchestre Philharmonique de Berlin dans son premier concert public d’après-guerre en faisant sensation. Son évolution artistique ultérieure, les « années de pèlerinage » après 1955 sont décrites au même titre que la période munichoise : à partir de 1979, Celibidache conduit (...)

  • Sergiu Celibidache : Über musikalische Phänomenologie

    Ein Vortrag und weitere Materialien

    Patrick Lang
    Celibidachiana I : Werke und Schriften, Band 1
    Eine Edition der Sergiu Celibidache Stiftung
    herausgegeben von Patrick Lang und Mark Mast
    L’un des très rares textes théoriques publiés du vivant de Celibidache avec son accord. Il s’agit de la transcription d’une conférence donnée en 1985 à l’invitation de la Beethoven-Gesellschaft de Munich, accompagnée des autres communications et de la discussion publique qui suivit. Pour cette réédition, Patrick Lang a soumis le texte à une révision méticuleuse, (...)

1 | 2 | 3


Haut de page up

rechercher sur le caphi


aide & repérage

logouniv       Le site du CAPHI est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France.      Creative Commons