• Caphi
Centre Atlantique de Philosophie
Accueil du site Événements du CAPHI  Soutenance de thèse : Julien

Le 10 mai 2011 à 14h

Soutenance de thèse : Julien Rabachou

Salle du conseil, bâtiment Tertre, Université de Nantes

mardi 10 mai 2011, Cyrille Michon, Julien Rabachou


La constitution des personnes et des choses : L’individuation, l’imputation, l’appropriation

devant un jury composé de :

  • Monsieur Cyrille Michon, directeur de thèse, professeur à l’Université de Nantes
  • Monsieur Stéphane Chauvier, professeur à l’Université de Paris-Sorbonne
  • Monsieur Vincent Descombes, professeur à l’EHESS
  • Monsieur Denis Moreau, professeur à l’Université de Nantes
  • Monsieur Frédéric Worms, professeur à l’Université de Lille 3 et à l’ENS

Résumé :

Cette thèse aborde la question philosophique classique de l’individuation, mais sous un angle nouveau, puisqu’elle prend pour point de départ une réflexion de philosophie pratique, à propos de l’individu envisagé comme agent, qu’elle entreprend d’étendre ensuite pour parvenir à une compréhension métaphysique de l’individualité en général. Dans un premier temps, le travail consiste à examiner comment le sujet qui agit se constitue concrètement en personne par imputation et par appropriation de ses actions, ce qui implique à la fois que les normes sociales jouent un rôle individuant concret, et que les personnes construisent leur individualité dans le cours de leurs actions et de leur vie. Dans un second temps, cette compréhension de la catégorie des personnes sert de modèle à un examen logique puis ontologique de l’individuel. Il s’agit de montrer d’abord que l’élargissement du paradigme est permis par nos catégories logiques, par la place occupée par les termes singuliers dans nos systèmes de références, et par le caractère incomplet des modèles logiques qui font abstraction de toute référence aux individualités concrètes. On constate ensuite que la construction d’une logique processuelle des touts et des parties s’avère nécessaire pour pouvoir réellement parler d’individualités. Ce résultat logique offre finalement des conséquences pour l’ontologie des individus. Il mène à un abandon de l’hylémorphisme, qui rend l’individuation abstraite en la concevant comme un processus allant de l’universel au singulier, au profit d’une pensée de la constitution des individualités concrètes, envisagées comme des processus, à partir de leurs parties constituantes.

Mots-clés : métaphysique ; individualité ; hylémorphisme ; imputation  ; méréologie ; termes singuliers et termes de masse ; actions et événements ; P. F. Strawson ; substance ; identité personnelle ; ascriptivisme ; individualisation de la peine ; Soi-même comme un autre ; A. N. Whitehead ; individualisme.

THE CONSTITUTION OF PERSONS AND THINGS. INDIVIDUATION, IMPUTATION AND APPROPRIATION

Abstract :

This dissertation approaches the classic philosophical problem of individuation, but from a new angle, since it takes as its point of departure a practical philosophical reflection concerning the individual as agent, which it then attempts to broaden in order to reach a metaphysical understanding of individuality in general. The first part consists in an examination of how the acting subject constitutes itself concretely and in person through the imputation and appropriation of its actions, which implies at once that social norms play a concrete role, and that persons construct their individuality over the course of their actions and life. In the second part, this comprehension of the category of persons serves as a model for a logical and later ontological examination of the individual. It is first shown that the enlargement of the model is allowed by our logical categories, by the place occupied by singular terms in our system of references, and by the incomplete character of logical models that abstract from all reference to concrete individualities. We then observe that the construction of a process-logic of parts and wholes becomes necessary if it is to be possible really to speak of individualities. This logical result finally yields consequences for the ontology of individuals. It leads to the abandonment of hylomorphism, which renders the individual abstract by conceiving it as a process going from the universal to the singular, in favour of a way of thinking concrete individualities, understood as processes, from their constituent parts.

Key-words : metaphysics ; individuality ; hylomorphism ; imputation ; mereology ; singular terms and mass terms ; actions and events ; P. F. Strawson ; substance ; personal identity ; ascriptivism ; individualization of punishment ; Oneself as Another ; A. N. Whitehead  ; individualism.




À propos :

Docteur, professeur agrégé, ATER (Univ. Lyon III). Métaphysique, philosophie du droit.


Courrier électronique : Julien Rabachou


À propos :

Professeur. Métaphysique, philosophie de la religion, philosophie médiévale. Directeur de la revue Igitur - Arguments philosophiques


Courrier électronique : Cyrille Michon


Actualité de Cyrille Michon
  • Du 4 au 6 septembre 2017

    Action, Sujet, Institution

    Hôtel St. Christophe – La baule

    Bruno Gnassounou, Cyrille Michon
    Le CAPHI et le laboratoire Philosophie, Pratiques & Langages de l’Université Grenoble-Alpes organisent les 5èmes Journées de La Baule sur le thème : « ACTION, SUJET, INSTITUTION ».
    Avec : Vincent AUBIN, Valérie AUCOUTURIER, Rémi CLOT-GOUDARD, Sabine COLLARDEY, Vincent DESCOMBES, Bruno GNASSOUNOU, Cyrille MICHON, & Constantine SANDIS.
    Du 4 au 6 septembre 2017 La Baule – Hôtel St. Christophe.
    Organisé par Bruno Gnassounou et Cyrille Michon.
    Programme
    Lundi 4 septembre
    14.30-17.30
    Bruno Gnassounou «  (...)


Haut de page up

rechercher sur le caphi


aide & repérage

logouniv       Le site du CAPHI est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France.      Contrat Creative Commons