• Caphi
Centre Atlantique de Philosophie
Accueil du site Événements du CAPHI  Soutenance de thèse : Angélique

Le samedi 20 novembre

Soutenance de thèse : Angélique Thébert

14h, salle du Château

samedi 20 novembre 2010, Angélique Thébert, Cyrille Michon


Propositions du sens commun et connaissance de base. Une solution reidienne au problème du critère

Résumé : Un des arguments du sceptique consiste à dire qu’une source potentielle de connaissance ne peut produire de la connaissance pour un sujet que si et seulement si ce sujet sait que cette source est fiable. Cette exigence correspond au principe du critère. Le problème est que, d’une part, il semble impossible de la satisfaire sans passer par un raisonnement circulaire, ce qui est inacceptable pour le sceptique ; mais que, d’autre part, cette exigence paraît légitime pour qui conçoit la connaissance comme une croyance dont la vérité n’est pas due au hasard. Ce travail montre dans quelle mesure on peut souscrire au principe du critère, sans accéder à toutes les demandes du sceptique. A partir des réflexions de Thomas Reid, nous proposons une réponse qui s’organise en trois temps : nous expliquons en quel sens nous avons une connaissance immédiate de la fiabilité de nos facultés de connaître, et plus généralement de l’ensemble des principes du sens commun ; ce qui nous permet ensuite de comprendre pourquoi la circularité épistémique présente dans toute preuve par induction des principes du sens commun n’est ni vicieuse, ni la source d’une connaissance acquise bien trop facilement. Enfin, nous proposons un nouveau cadre d’analyse de la connaissance : loin d’être une réalisation épistémique admirable, causée par l’exercice de nos vertus intellectuelles dans un environnement bienveillant, la connaissance désigne un ensemble de capacités, aux manifestations variées, allant de la simple capacité à répondre adéquatement et en toute confiance à des données, à la capacité à formuler les principes présupposés dans notre pratique du jugement et à les placer sous l’éclairage épistémique qui convient.

Jury

Rapporteurs :

  • M. Laurent JAFFRO, Professeur, Université de Paris 1
  • M. Roger POUIVET, Professeur, Université de Nancy 2

Examinateurs :

  • M. Pascal ENGEL, Professeur, Université de Genève
  • M. François SCHMITZ, Professeur, Université de Nantes

Directeur de thèse : M. Cyrille MICHON, Professeur à l’Université de Nantes

Abstract

Title : Propositions of Common Sense and Basic Knowledge. A Reidian Solution to the Problem of the Criterion

One of the arguments of the sceptic is to say that a potential source of knowledge can produce knowledge for a subject if and only if the subject knows that this source is reliable. This requirement corresponds to the principle of the criterion. The problem is that, on the one hand, it seems impossible to meet this demand but through a circular reasoning, which (according to the sceptic) amounts to going down the wrong path ; but that, on the other hand, this requirement seems legitimate for anyone who conceives knowledge as a belief whose truth has nothing to do with chance. The aim of this work is to show to what extent we can subscribe to the principle of the criterion, without complying with every demand of the sceptic. Taking stock of Reid’s analysis, we propose an answer which develops in three parts : we first explain in what sense we have an immediate knowledge of the reliability of our cognitive faculties, and more generally an immediate knowledge of the principles of common sense. It enables us to understand why the epistemic circularity involved in any proof of the principles of common sense, which proceeds by track record, is neither vicious nor the source of an all too easy knowledge. Finally, we propose a new conceptual framework for knowledge : far from being a laudable epistemic achievement, due to the exercise of our intellectual virtues in a friendly environment, knowledge consists in many capacities, whose manifestations are very diverse, ranging from the mere capacity to adequately register facts and respond to them with confidence, to the capacity to extract the presupposed principles of our natural judgements and to put them under the appropriate light.

Mots-clés

connaissance ; scepticisme ; croyance vraie justifiée ; principes du sens commun ; Thomas Reid ; facultés de connaître fiables ; savoir-faire ; circularité épistémique ; internalisme et externalisme ; particularisme et méthodologisme ; cas de Gettier.

Key-words : knowledge ; scepticism ; justified true belief ; principles of common sense ; Thomas Reid ; reliable cognitive faculties ; know-how ; epistemic circularity ; internalism and externalism ; particularism and methodism ; Gettier cases.




À propos :

Professeur. Métaphysique, philosophie de la religion, philosophie médiévale. Directeur de la revue Igitur - Arguments philosophiques


Courrier électronique : Cyrille Michon


À propos :

Maître de conférence. Philosophie britannique moderne, philosophie écossaise du sens commun, philosophie de la connaissance et philosophie de l’esprit.


Courrier électronique : Angélique Thébert


Haut de page up

rechercher sur le caphi


aide & repérage

logouniv       Le site du CAPHI est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France.      Contrat Creative Commons