• Caphi
Centre Atlantique de Philosophie
Accueil du site  Publications  Locke – Examen de la vision en Dieu de (...)

Locke – Examen de la vision en Dieu de Malebranche

Présentation, traduction et notes de J.-M. Vienne

vendredi 1er novembre 2013, Jean-Michel Vienne


Locke rédige autour de 1693 plusieurs notes sur la philosophie de Malebranche. Ces critiques n’ont pas eu le succès de celles d’Arnauld. Elles participent pourtant à la même controverse sur le statut des idées. Mais l’idée n’est pas l’essentiel ; Locke en traite dans le cadre d’un débat plus large : comment accroître notre savoir limité ? La critique a une visée pratique : s’opposer à la vision immédiate des vérités éternelles et à l’assurance qui en découle. La tolérance et la liberté individuelle dépendent de la modestie de chacun dans la recherche d’une connaissance limitée. La critique de Locke est loin de toujours respecter la pensée de Malebranche, mais elle manifeste les risques encourus quand on fait de Dieu un instrument de la connaissance plutôt que son terme inaccessible. Cette nouvelle édition traduit les textes connus, ajoute des manuscrits inédits et les insère dans une présentation à deux voix, pour mieux déployer la cohérence interne de chacun des protagonistes.

P.-S.

Éditeur : Vrin – Collection : Textes Philosophiques – ISBN : 978-2-7116-2518-5 – EAN : 9782711625185 –




À propos de l'auteur :

Professeur émérite. Histoire de la philosophie, philosophie moderne, philosophie anglaise, philosophie analytique.


Courrier électronique : Jean-Michel Vienne


Du même auteur :
  • John Locke : Essai sur l’entendement humain

    Livres I, II, III, IV

    Jean-Michel Vienne
    Essai sur l’entendement humain, I & II
    Le succès des Essais de John Locke sur l’origine, les modalités et le but de l’entendement humain fut similaire au triomphe de Newton en physique. Cet ouvrage initie tout le courant empiriste qui le suit, ainsi que la psychologie comme science. Il reste, à ce jour, la plus étudiée des oeuvres de Locke. Les livres I et II, ici édités dans une traduction nouvelle, présentent l’acte fondateur (que reproduiront Berkeley et Hume) de la thèse sensualiste : la critique (...)

  • Expérience et raison

    Les fondements de la morale selon Locke

    Jean-Michel Vienne
    Si tout vient de l’expérience, à quoi bon la raison ? N’est-elle pas mise hors jeu par le monde qui impose son évidence, son ordre et sa richesse à l’entendement passif ? Locke, que l’on dit empiriste, est ici pris à témoin : dans l’Essai sur l’entendement humain, il est moins question d’expérience que d’entendement. L’Essai se réduit-il pour autant à la théorie de la science qu’y cherchent beaucoup d’interprètes ? Le but est au contraire éthique. S’agit-il alors d’un exposé de morale ? Non, car Locke (...)


Haut de page up

rechercher sur le caphi


aide & repérage

logouniv       Le site du CAPHI est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France.      Contrat Creative Commons