• IFAC

Accueil  Publications  Le ressentiment, passion sociale

Sous la direction d’Antoine Grandjean et de Florent Guénard

Le ressentiment, passion sociale

Rennes, Presses Universitaires de Rennes, collection « Philosophica », 2012

mercredi 13 juin 2012, Antoine Grandjean, Florent Guénard, Pascal Taranto, Patrick Lang


Le ressentiment n’a pas bonne presse : « passion irrationnelle », « expression de l’impuissance », « envie déguisée » – les termes ne manquent pas dans l’histoire de la pensée pour disqualifier ce qui est apparu, au mieux, comme le sentiment d’un malaise, au pire comme un désir de vengeance rentrée des classes populaires à l’encontre des élites. Trois caractéristiques du ressentiment sont alors généralement mises en évidence. D’abord, on souligne que c’est une passion spécifiquement moderne, qui n’est théorisée qu’au xixe siècle parce qu’elle ne prospère pleinement que dans les sociétés de masse. Ensuite, on montre que c’est une tradition de pensée spécifique (Nietzsche puis Scheler) qui en a définitivement fixé le sens, la comprenant comme l’émotion des faibles incapables d’affirmer leur hostilité à l’encontre de ceux qui les dominent. On précise enfin que le ressentiment conduit à une subversion des valeurs morales, et qu’il gît au creux des passions politiques d’apparence émancipatrice : la vérité de la volonté d’égalité ou de justice serait une rancune honteuse.

C’est à montrer les limites de cette interprétation que cet ouvrage est consacré. Il veut montrer que le ressentiment a une histoire, et que si l’on veut identifier la spécificité de ses manifestations contemporaines, il faut les mesurer à la manière dont la philosophie ancienne et la pensée classique ont thématisé les affects approchants. Il entend également construire une critique des interprétations traditionnelles, en montrant comment celles- ci ont tendu à simplifier la pensée nietzschéenne, et ce pour restituer à cette passion son éminente complexité. Il souhaite enfin organiser une analyse du dynamisme dont le ressentiment est l’expression, en mettant à profit la richesse que signifie en la matière une approche pluridisciplinaire. Car cette passion, loin d’être seulement cette manifestation de l’impuissance à laquelle on a voulu la réduire, est réaction émotionnelle face à l’inachèvement de l’égalité dont nos sociétés démocratiques sont pourtant la promesse.

Le ressentiment est création de valeurs, attention à la réciprocité, attachement à la justice. C’est une passion sociale qui exprime la puissance de l’affect dans la vie politique ; c’est plus encore l’une des formes, certes potentiellement pathologique, de l’élément affectif dont nos idéaux de liberté et d’égalité ont un irréductible besoin.

Avec les contributions de Magali Bessone, Michèle Bompard-Porte, Frédéric Brahami, Nicolas Duvoux, Antoine Grandjean, Florent Guénard, François Jarrige, Isabelle Koch, Patrick Lang, Pascal Sévérac, Pascal Taranto

Résumés des contributions

Première Partie. La tradition en question

A. Grandjean (Université de Nantes), Nietzsche et le « génie » du ressentiment

Alors qu’il est d’usage de réduire le ressentiment tel que Nietzsche le thématise à la traduction affective d’une foncière impuissance à agir, on montre qu’il ouvre, selon Nietzsche même, à un type de puissance effective et efficiente, et ce en vertu de sa créativité axiologique radicale, dont on analyse l’horizon politique qu’elle projette, avant de souligner le fort potentiel énergétique qu’elle recèle.

P. Lang (Université de Nantes), La subversion des valeurs par l’ordre bourgeois. L’efficacité sociale du ressentiment selon Max Scheler

Les valeurs constituent un ordre hiérarchisé dont l’appréhension est perturbée par le ressentiment, qui place illusoirement la valeur de l’utile au-dessus des autres. Ce « poison » psychique, produisant les structures sociales favorables à sa propagation, s’accumule dans les sociétés qui combinent l’égalité des droits à l’inégalité de fait, et se trouve à la racine de l’« esprit capitaliste ». Toutefois, selon Scheler, le sentiment des valeurs est en premier lieu conditionné par des tempéraments héréditaires, ce qui relativise l’efficacité sociale du ressentiment.

F. Brahami (Université de Franche-Comté), Haine, envie, vengeance, et tous ces mots qui composent le vrai dictionnaire des révolutions

Parce qu’elle marque l’entrée sur la scène politique du peuple réel, et parce qu’elle s’est accompagnée de violences que ses contemporains jugèrent inouïes, la Révolution française est un lieu privilégié pour observer le ressentiment. Ressentiment que les adversaires, aux prises, se renvoient comme une insulte, et conçoivent comme la motivation profonde et inavouable des décisions politiques de leurs ennemis. Le ressentiment, c’est toujours celui des autres, raison pour laquelle il est si difficile de l’objectiver. L’analyse des positions de Rivarol sur le peuple en révolution témoigne de cette ambiguïté

F. Jarrige (Université de Bourgogne), Ressentiment, révoltes et histoire

Dans la foulée de l’intérêt croissant pour la question des émotions, les historiens ont commencé à s’emparer du terme de « ressentiment ». Deux types de travaux recourent à cette catégorie : l’histoire sociale des mouvements protestataires et les grandes synthèses consacrées aux idéologies modernes. Mais l’usage de cette notion reste dans l’ensemble assez flou. À partir d’une réflexion sur l’émergence du mot à l’ère des révolutions d’une part, et d’une étude de cas autour des soulèvements populaires contre la mécanisation de l’autre, nous tenterons de discuter les usages historiens de ce concept moral. L’étude des ressentiments nous confronte en effet à une difficulté permanente de l’écriture historique, celle de restituer et d’expliquer le devenir des sentiments individuels et collectifs. L’objet se dérobe et pour sortir des discours trop simplistes ou des postures dénonciatrices, l’historien doit accumuler les indices, les signes, les traces, et recomposer les multiples fils qui relient les acteurs les uns aux autres.

Deuxième Partie. L’ancien et Le nouveau

I. Koch (Aix-Marseille Université), Figures du ressentiment dans quelques anthropolo- gies anciennes : de la singularité affective du thumos à la pathologie ordinaire de la colère

L’analyse du concept de ressentiment part ici de la façon dont les philosophes de l’Antiquité ont distingué, parmi les passions, celles qui relèvent du thumos, où les affects de colère et de ressentiment articulent le sentiment d’injustice et le désir d’égalité, le mépris et l’estime de soi, l’offense et la reconnaissance sociale. Cette étude explore cette articulation chez Aristote, en corrélation avec une certaine conception de la justice, puis sa déconstruction dans le Stoïcisme, au profit d’un traitement rationnel, législatif et « froid » du problème de l’injustice.

P. Séverac (Université Paris-Est Créteil), Figures du ressentiment à l’âge classique (Leibniz, Pascal, Spinoza)

Au xviie siècle, le ressentiment n’est pas toujours une passion négative : il est le retentissement en soi d’un bien ou d’un mal causés par autrui, et le retour affectif à son égard (gratitude ou désir de vengeance). Quand il est vengeur, le ressentiment mêle blessure d’amour-propre et délectation d’imagination. Il enveloppe alors une force, politique, de destruction et de recomposition des rapports sociaux – pour le pire plutôt que le meilleur.

P. Taranto (Université de Nantes), Vengeance et appel au ciel dans le jusnaturalisme révolutionnaire de Locke

Le ressentiment apparaît chez Locke sous la double figure de la colère qui dure et de la vengeance du peuple. Il est donc soumis à une analyse double et divergente : d’un point de vue moral, religieux, et éducatif, la colère est vigoureusement condamnée comme exemplaire des passions pléonectiques. Mais du point de vue politique, le peuple en colère acquiert le droit légitime de se rebeller et de venger sa liberté menacée. La théorie politique de Locke semble ainsi exiger la notion, d’emblée problématique, d’un « Peuple rationnel », tel qu’il donne sens à la vieille devise des Whigs, reprise de Cicéron : Salus Populi suprema lex.

M. Bompard-Porte (Université de Bretagne Occidentale), Figures du ressentiment. Un point de vue psychanalytique

L’étymologie de « ressentiment » et la comparaison avec l’allemand mettent au jour l’ambiguïté et la richesse du terme. Elles sont mieux élucidées grâce à trois occurrences dues à Montaigne. On explicite alors trois modes du ressentiment, correspondant aux trois emplois de Montaigne et à trois moments de la morphogenèse psychique : deux modes infantiles, l’un narcissique, l’autre sadique anal, et un mode adulte, rarement pris en compte, où le ressentiment s’avère un partage élaboré entre semblables.

Troisième Partie. Le travail des institutions

F. Guénard (Université de Nantes), Ressentiment, envie et sens de la justice (Honneth, Rawls)

Comment lutter contre les inégalités sans éveiller des passions de ressentiment qui finissent par étouffer toute volonté de justice sociale ? Les théories post-socialistes de la justice, qu’elles visent la redistribution ou la reconnaissance, sont confrontées à une telle difficulté. Elles ne parviennent cependant à la contourner qu’en faisant du désir d’égalité un ressort subordonné dans les luttes politiques.

M. Bessone (Université Rennes 1), Ressentiment et sentiment d’injustice : quels enjeux pour la justice pénale ?

Dans ce texte, on se propose de réfléchir à la place du ressentiment dans nos convictions morales bien pesées sur la justice pénale : quel rôle joue-t-il comme sentiment moral dans la légitimation de la justice pénale comme institution et dans la justification de la distribution de peines particulières ? Si le ressentiment est une émotion fondatrice de nos attentes vis-à-vis de la justice pénale, son rôle ne peut être saisi dans une approche exclusivement conséquentialiste ou exclusivement rétributiviste de la justice pénale : le ressentiment est une source morale de la justice pénale mais cette dernière a pour essence de le transformer en indignation.

N. Duvoux (Université Paris Descartes), Le ressentiment, passion de l’assistance ?

Cet article montre que le ressentiment se développe dans un contexte social et institutionnel particulier. Le ressentiment vécu par différentes strates de la population française est analysé en relation avec les transformations récentes de l’État social. L’étude de celles-ci sert à illustrer une dynamique plus générale de recomposition de la conflictualité sociale dans les sociétés contemporaines à partir d’une analyse des affects. Il en ressort que le ressentiment a toujours partie liée avec la réalité et la représentation des rapports sociaux.




À propos de l'auteur :

Maître de conférences. HDR. Philosophie morale et politique. Philosophie du XVIIIe siècle. Directeur de la rédaction de la revue La vie des idées.


Courrier électronique : Florent Guénard


Du même auteur :
  • La Démocratie universelle. Philosophie d’un modèle politique

    Paris, Seuil, septembre 2016

    Florent Guénard
    Comment en est-on venu à penser qu’il suffisait de renverser un régime autoritaire pour que la démocratie s’installe, voire, comme en Irak en 2003, d’envahir un pays pour le libérer ? En quel sens peut-on dire que la démocratie est le « modèle » de régime qui correspond le mieux à certaines aspirations fondamentales de l’humanité ? L’idée d’une diffusion par la force de la démocratie n’est-elle pas une contradiction dans les termes ? Pour répondre à ces questions, Florent Guénard remonte aux présupposés (...)

  • Revue internationale de philosophie, 4/2015

    L’universalisme démocratique selon Walzer

    Numéro dirigé par Justine Lacroix

    Florent Guénard
    Résumé :
    Michael Walzer considère que la philosophie, portée à constituer des propositions universelles, ne parvient pas à penser le pluralisme des voies démocratiques. La conception théorique qu’elle se fait de la démocratie est ce qu’il appelle un universalisme surplombant, extérieur aux réalités auxquelles il doit s’appliquer. Cet article vise à montrer d’une part que Walzer ne distingue pas suffisamment la constitution des propositions philosophiques et la question de la normativité de ces (...)

  • Sous la direction de S. Al-Matary et de F. Guénard

    La démocratie à l’œuvre. Autour de P. Rosanvallon

    Seuil

    Florent Guénard
    Pour comprendre nos sociétés démocratiques toujours en quête d’elles-mêmes, explique Pierre Rosanvallon, il faut articuler l’histoire de l’âge moderne et l’analyse du monde contemporain. Et pour cela inventer une méthode et des outils conceptuels permettant à la fois de tirer parti de l’étude du passé et de saisir ce qui nous en sépare.
    De L’Âge de l’autogestion (1976) à La Société des égaux (2011), cet objectif théorique est resté indissociable d’une réflexion sur la difficulté de donner corps à l’idéal (...)

  • Aux éditions Classiques Garnier

    S’émouvoir de l’injustice. Rawls et le ressentiment

    Le Sens de la justice, une « utopie réaliste » ?

    Florent Guénard
    Le Sens de la justice, une « utopie réaliste » ? Rawls et ses critiques, ouvrage collectif sous la direction de S. Guérard de la Tour, G. Radica et C. Spector.
    Le sens de la justice, selon John Rawls, s’avère indispensable pour qu’une société bien ordonnée soit stable et pour que ses membres en soutiennent les principes politiques fondateurs. Or quelle est la nature de ce sens moral auquel Rawls accorde un rôle crucial dans sa théorie de la justice comme équité ? Le résultat d’une éducation adéquate, (...)

  • Aux éditions Classiques Garnier

    Philosophie de Rousseau

    sous la direction de B. Bachofen, B. Bernardi, A. Charrak et F. Guénard

    Florent Guénard
    Philosophie de Rousseau, sous la direction de B. Bachofen, B. Bernardi, A. Charrak, F. Guénard, Paris, Classiques Garnier, 2014, 512 p.
    Trois cents ans après sa naissance, nous retrouvons les questions par lesquelles Rousseau inquiétait son siècle en interrogeant le rapport de l’homme à la nature, les conditions et les effets de sa socialisation, le développement inséparable des passions et de la raison, etc. Mais l’actualité de ses idées sera mal entendue si on les sépare de son projet d’une «  (...)

  • Sous la direction de C. Colliot-Thélène et de F. Guénard

    Peuples et populisme

    Puf / La Vie des Idées

    Florent Guénard
    Le populisme est-il la vérité d’un régime démocratique qui n’a jamais réellement su donner un statut politique au « peuple » ou sa caricature la plus profonde ? Est-il l’expression contemporaine que le demos est aujourd’hui bel et bien fictif, si tant est, comme ne cessent de le clamer les adversaires de la démocratie, qu’il ait existé un jour ? L’écart entre le principe de la démocratie et sa réalité semble aujourd’hui maximal : ce n’est pas le peuple qui exerce le pouvoir, mais les experts, précisément (...)

  • Aux éditions Les Indes Savantes

    Rousseau, l’homme sauvage et les Indiens d’Amérique

    Dans Un continent en partage, dirigé par G. Havard et M. Augeron

    Florent Guénard
    Un continent en partage. Cinq siècles de rencontres entre Amérindiens et Français, sous la direction de Gilles Havard et de Mickaël Augeron, Paris, Les Indes Savantes, 2013.
    Un arrière-petit-fils du chef apache Geronimo qui vient se recueillir sur les plages du Débarquement ; des Indiens de Louisiane qui reçoivent une délégation de sénateurs français dans la langue de Molière ; un Arikara du Dakota du Nord qui se déclare « Frenchman » ; des indianophiles français qui, le week-end, vivent sous un tipi... (...)

1 | 2 | 3


À propos de l'auteur :

Maître de conférences (Philosophie allemande)
Directeur du département de philosophie de l’université de Nantes.


Courrier électronique : Antoine Grandjean


Du même auteur :
  • Sous la direction d’Antoine Grandjean

    Kant et les empirismes

    Paris, Classiques Garnier, 2017

    Antoine Grandjean
    Kant n’a pas seulement été réveillé de son sommeil dogmatique par la lecture d’un philosophe empiriste. L’éveiliècle paengage pip.2’est une-arqutec les t171; peupléèmepirismesUn Couvrage est nd éndre noslasurer a ressort de aeauichessee cet lexes qe le demcle pce est-etiennentec l’allirismes
  • Aux ine Grandjean

    Paris, ClaVrin,16

    Antoine Grandjean
    KanLhilosophie, p une sounaissance socionnelle&nb heur2t tel qchne, less lese&nb cepturcessei n’ésentament la éieue du te v montredElles snsidè dans l’ensiculation chesy unique pardeois momstions pasp;: ce 71; peuQuuissan-jauvar, msp;? Lsp;», « envQuuidoan-jaufamensp;? Lsp;», « envQuuimest pa lmetti’uneesper ? Ensp;». Toutefoiuestions par radiart pit dante dernièe ; ue 71; peuQuest pa cqe le dhomme àsp;? Ensp;». Tobr />Un Onssorte&nb lle estfut vie polRout nelt lesest d’eu à usage de reix

  • 9ant nes IndProgs sa la morpait physe

    Danduction afrécistation desouvotparus oine Grandjean Antoine Grandjean

    Kan71; envQuulont mie princogs sa ellema la morpait physeLe sapondresistorique, ce le t nne sences q derstion d&#és&ner l’ordAcquampolRouBien(nt la napidamensp;? L:e le dhomd&#aiter - princéèmepcess ces phiméutous ces parusyet recdhomd&#eurapondre à la soupait physeUn s lt nne sesp;(...)

  • Aux ine Grandjean

    Le S,vresectronique : <( 37 p/div Antoine Grandjean
    KanÊ-Letv la urant a ttain no(e)e le demte soc le v la te-ezisté a cn deh trola revuecistation des le v la v en sét denbsp;? PouÊ-Letv la abcolut su dûr(e)e le vo Amviènest pas le statiexes ncosane vue o Amgination. Isp;? Est-a conshe est la dille estfaut la ble aujre saiiques(e)sp;? Est-a celcor corcisd éil ouvva v en stentisiu dé71; envsolipse, asp;» ; d?br />Un Onstre queiciels enjsupposés&nb confrosane certain nombre de tenlosophe em ltisiu couble saximnife dat appannn-ure, ls,liturr paratude ou orique estaondeinbsp;(...)

1 | 2


À propos de l'auteur :

Du même auteur :
class="pagination">1 | 2 | 3


À propos de l'auteur :

MaHoire de l’a tosophie, p ongle est(Locke, He/a,Berknley, Tola vivCow'inb). Profentidu diniversellirpaux(Uersité de Aix-Marseile)> <.


Courrier électronique : Antpil Taranto


Du même auteur :
class="pagination">1 | 2

d <div>
ref="spi#heur_lauss">r> Haarala ss"> g cla="" suprc="lochttp://daphiiv-nantes.fr" o/prrsi/ge2">s/up.gif"/> >
<2arEA2163 – Uersité de la Nes, 2iv>
psonnée&tu"ur'; 2iv
DuChemie la nourres ves u Térp - BP 81227 /> Du44312 Nes, 2urrdex 3 - Fre soc> class='sp" cl"a="" speos erc="lochttp://www.ea2163iv-nantes.fr" o/prrsi/ge2">s/daphwho.png"/ CouDction : D V nc-pa Jull_pa > Arc="lochttp://www.ea2163iv-nantes.fr" o/prrsi/ge2">s/daphlar.png"/ D Tènr/d02 53 52 22 72 /> D > Co /javafcleon !-- véttring1 = osecretamea .daphi"; véttring2 = o@"; véttring3 = ov-nantes.fr" on; véttring4 = ttring1 +ttring2 +ttring3; docutale.wique("iref="spi +"l'>Arc+"to:" +ttring1 +ttring2 +ttring3c+">" +ttring4c+"> < / / iv> Aouabellez-v la l’a ct de c'inmer ons }s u CAPHI 4>i class="conbal/<_ prtieons }sbal/<_iavisi aujbal/<_slid iv cla"bionews ct er"h /div> iv>
<2arL'uateipesl&# dche d> v> Antoine GrandjeanAntg class='spip_logo spip_logos' alt="" src="local/cache-vignettes/L200x2150/2uton5-75-48a90g?1510729698737idth='134/2ueight='150'2/> /div> Ant Cenuu">r/doine Grandjean < / < < h1 c3>href="spip.php?auteur5">A0...Ede Bethuys>A0. iosophie, p la r217;uniade rtnentlènn quitracoraines a,sWittgreste n, Paul Valo dy.> v class="auteurbasa href="spip.php?auteur5">A0Ant Cenuu">r/dEde Bethuys> < / < < h1 c3>href="spip.php?auteur5">9">iosoimen Beck> n sn itaite, l poucn entlènn qu.vclass="neteurobr>Pristaonn> /la nourommiss de C. poistes u CNL.uChevaliems ouvArtt popvees It des.vclass="neteurobr>nda.ipciv-nanpames-dnirote o/lass='spip_maioutel='nofe">A">nda l’a tée de tracoraines a> ,/href="spihttp://droitdee als.org/lass='spip_maioutel='nofe">Droitrla Cirpau> /pophref="spihttp:// onhiasperez.cem/a-fusels.htmllass='spip_maioutel='nofe">Fuso ta> v class="auteurbasa href="spip.php?auteur5">9nt Cenuu">r/diosoimen Beck> < / < < h1 c3>href="spip.php?auteur5">3imCyrillouiichoa>3img class='spip_logo spip_logos' alt="" src="local/cache-vignettes/L200x2150/2uton5-73-11dffg?1510729698737idth='134/2ueight='150'2/> /div> In t, -vArgut-pabuosophiques es>3nt Cenuu">r/dCyrillouiichoa> < / < < h1 c3>href="spip.php?auteur5">6img class='spip_logo spip_logos' alt="" src="local/cache-vignettes/L200x2150/2uton5-76-19d1cg?1510729698738idth='134/2ueight='150'2/> /div> ,i s6nt Cenuu">r/dDomiue : < / < < h1 c3>href="spip.php?auteur5">8">V nc-pa Jull_pa>8img class='spip_logo spip_logos' alt="" src="local/cache-vignettes/L200x2150/2uton5-78-2c86ag?1510729698738idth='134/2ueight='150'2/> /div> 8nt Cenuu">r/dV nc-pa Jull_pa> < / < < h1 c3>href="spip.php?auteur5">10..J10img class='spip_logo spip_logos' alt="" src="local/cache-vignettes/L200x2150/2uton5-710-498beg?1510729698738idth='134/2ueight='150'2/> /div> 10im Cenuu">r/dJ < / < < h1 c3>href="spip.php?auteur5">A4ntoigéue Pielèté>A4img class='spip_logo spip_logos' alt="" src="local/cache-vignettes/L200x2150/2uton5-754-2382fg?1510729698738idth='134/2ueight='150'2/> /div> A4nt Cenuu">r/doigéue Pielèté> < / < < h1 c3>href="spip.php?auteur5">4imDenmstMoRo/a>4img class='spip_logo spip_logos' alt="" src="local/cache-vignettes/L2008150/2uton5-74-26e50g?1510729698738idth='1348ueight='150'2/> /div> 4nt Cenuu">r/dDenmstMoRo/a> < / < < h1 c3>href="spip.php?auteur5">A8">Guilteu/a Dudes >A8img class='spip_logo spip_logos' alt="" src="local/cache-vignettes/L200x2150/2uton5-758-f4a5bg?1510729698738idth='134/2ueight='150'2/> /div> A8nt Cenuu">r/dGuilteu/a Dudes > < / < < h1 c3>href="spip.php?auteur5">256">iosoimen LedGuie>256">g class='spip_logo spip_logos' alt="" src="local/cache-vignettes/L200x2150/2uton5-7256-8251ag?1510729698738idth='134/2ueight='150'2/> /div> 256"> Cenuu">r/diosoimen LedGuie> < / < < h1 c3>href="spip.php?auteur5">160..Güater Kraeae>160img class='spip_logo spip_logos' alt="" src="local/cache-vignettes/L200x2150/2uton5-7160-fe078g?1510729698738idth='134/2ueight='150'2/> /div> v class="auteurbasa href="spip.php?auteur5">160im Cenuu">r/dGüater Kraeae> < / < < h1 c3>href="spip.php?auteur5">48ntJitrômouss"nn>48img class='spip_logo spip_logos' alt="" src="local/cache-vignettes/L200x2150/2uton5-748-24fe6g?1510729698738idth='134/2ueight='150'2/> /div> 48nt Cenuu">r/dJitrômouss"nn> < / < < h1 c3>href="spip.php?auteur5">12 PBruni Gn='souniu>1,imuct physeIn t, > v class="auteurbasa href="spip.php?auteur5">1r/dBruni Gn='souniu> < / < < h1 c3>href="spip.php?auteur5"><8ntoigeli Giavat/i>68img class='spip_logo spip_logos' alt="" src="local/cache-vignettes/L200x2150/2uton5-768-b4024g?1510729698738idth='134/2ueight='150'2/> /div> v class="auteurbasa href="spip.php?auteur5">68nt Cenuu">r/doigeli Giavat/i> < / < < h1 c3>href="spip.php?auteur5">2">Fl cela Guénar >Lor polls ies

v class="auteurbasa href="spip.php?auteur5">r/dFl cela Guénar > < / < < h1 c3>href="spip.php?auteur5">A47ntoine-L estAssada>
A4A4r/doine-L estAssada> < / < < h1 c3>href="spip.php?auteur5">Peupice dk cong>r/dpice dk cong> < / < / iv> Lesoposfentidus sro dues div 4>i class="conbal/<_ prtieons }sbal/<_iavisi aujbal/<_slid iv cla"bioemeiques"a v < h1 c3>href="spip.php?auteur5">A0imRoté Mull/p> /h3> A0img class='spip_logo spip_logos' alt="" src="local/cache-vignettes/L200x2150/2uton5-750-08f91g?1510729698738idth='134/2ueight='150'2/> /div> A0im Cenuu">r/dRoté Mull/p> /h3>> / < < h1 c3>href="spip.php?auteur5">13">François Schmirz>13img class='spip_logo spip_logos' alt="" src="local/cache-vignettes/L200x2150/2uton5-713-c793cg?1510729698738idth='134/2ueight='150'2/> /div> ,iReau,ll,sWittgreste n, Carysp, Qus a,slec.)e Em.piq surie ds e (Cerc e cesVse, e)e Toriquees fs avtinssance so. Mee de ou cemirpa sd oursmIn t, > v class="auteurbasa href="spip.php?auteur5">13nt Cenuu">r/dFrançois Schmirz> / < < h1 c3>href="spip.php?auteur5">2323 v class="auteurbasa href="spip.php?auteur5">23r/diichel Malherbe> / < < h1 c3>href="spip.php?auteur5">61..J61img class='spip_logo spip_logos' alt="" src="local/cache-vignettes/L200x2150/2uton5-761-5b24ag?1510729698738idth='134/2ueight='150'2/> /div> 61im Cenuu">r/dJ / < < h1 c3>href="spip.php?auteur5">34ntoid srStangue, ec>34img class='spip_logo spip_logos' alt="" src="local/cache-vignettes/L200x2150/2uton5-734-507dag?1510729698738idth='134/2ueight='150'2/> /div> l,sIdésme sur&mande)href="spip.php?auteur5">16...Ale ndpice dk Olivi/p> /h3> 16...g class='spip_logo spip_logos' alt="" src="local/cache-vignettes/L200x2150/2uton5-7162-dbefbg?1510729698738idth='134/2ueight='150'2/> /div> 16r/dAle ndpice dk Olivi/p> /h3>> / < < h1 c3>href="spip.php?auteur5">140..Jac quu Rico>140..g class='spip_logo spip_logos' alt="" src="local/cache-vignettes/L200x2150/2uton5-7140-f4fd0g?1510729698738idth='134/2ueight='150'2/> /div> faesialeai.sChargde la es en (1998-2010)xqui-artement de philosophie de. irofentidu "n ss='sesopoartemare den (1988-2006).tÉthe, l, Bioaithe, l.aapp v class="auteurbasa href="spip.php?auteur5">140im Cenuu">r/dJac quu Rico> / < < h1 c3>href="spip.php?auteur5">335ans e, p Pécau >335ang class='spip_logo spip_logos' alt="" src="local/cache-vignettes/L200x2150/2uton5-7335-090cag?1510729698738idth='134/2ueight='150'2/> /div> estesialeaie,lmhargdee d217;œuéeeettetale. iosophie, p la roubegie de,ilosophie de g&nnitra e cesnsnnesces.aapp v class="auteurbasa href="spip.php?auteur5">335an Cenuu">r/ds e, p Pécau > / < < h1 c3>href="spip.php?auteur5">28...Ari Simhoa>28...g class='spip_logo spip_logos' alt="" src="local/cache-vignettes/L200x2150/2uton5-7282-dd635g?1510729698738idth='134/2ueight='150'2/> /div> 28... Cenuu">r/dAri Simhoa> / < < h1 c3>href="spip.php?auteur5">11{ PBle estBenoi>113img class='spip_logo spip_logos' alt="" src="local/cache-vignettes/L200x2150/2uton5-7113-0dfb1g?1510729698738idth='134/2ueight='150'2/> /div> Leso=ncse,s mee des div 4>i class="conbal/<_ prtieons }sbal/<_iavisi aujbal/<_slid iv cla"bio=ncse,s"a v < h1 c3>href="spip.php?auteur5">11arisl Taranto11img class='spip_logo spip_logos' alt="" src="local/cache-vignettes/L200x2150/2uton5-711-bf085g?1510729698738idth='134/2ueight='150'2/> /div> Profentidu dhs uersité den (Uersité de Aix-Mareeele)> v class="auteurbasa href="spip.php?auteur5">11im Cenuu">r/dpil Taranto / < / div> iv>
A51">V nc-pa Geny> /h3> A51img class='spip_logo spip_logos' alt="" src="local/cache-vignettes/L200x2150/2uton5-7A51-d19dcg?1510729698738idth='134/2ueight='150'2/> /div> hCoProfentidu aggimee philosophie de 200ss='sesomer hanbs poucn ss='sesopoartemare den.sChargde la es en aux Uersité den eacrornes a pe phiStrasbs eg. Doonoto > v class="auteurbasa href="spip.php?auteur5">A51im Cenuu">r/dV nc-pa Geny> /h3>> / < < h1 c3>href="spip.php?auteur5">219"oHoroshi Nekada>219"og class='spip_logo spip_logos' alt="" src="local/cache-vignettes/L200x2150/2uton5-7219-b303cg?1510729698738idth='134/2ueight='150'2/> /div> hCoDoonoto > v class="auteurbasa href="spip.php?auteur5">219"o Cenuu">r/dHoroshi Nekada> / < < h1 c3>href="spip.php?auteur5">123">V nc-pa Boy/p> /h3> 123img class='spip_logo spip_logos' alt="" src="local/cache-vignettes/L200x2150/2uton5-7123-b905eg?1510729698738idth='134/2ueight='150'2/> /div> hCoATER. iosophie, p g&nnitra eréosophie de pora e anglo-saxelleponie 2e tracoraines a> > v class="auteurbasa href="spip.php?auteur5">123im Cenuu">r/dV nc-pa Boy/p> /h3>> / < < h1 c3>href="spip.php?auteur5">5757A76nt Cenuu">r/dDavnbvLe detoa> / < < h1 c3>href="spip.php?auteur5">191imDele dna Tsquq >191img class='spip_logo spip_logos' alt="" src="local/cache-vignettes/L200x2150/2uton5-7191-103b6g?1510729698738idth='134/2ueight='150'2/> /div> hCoDoonoto v class="auteurbasa href="spip.php?auteur5">191im Cenuu">r/dDele dna Tsquq > / < < h1 c3>href="spip.php?auteur5">217">Ggimee de Quevreux>2121r/dGgimee de Quevreux> / < < h1 c3>href="spip.php?auteur5">220imDóraiStednap> /h3> 220img class='spip_logo spip_logos' alt="" src="local/cache-vignettes/L200x2150/2uton5-7220-fb979g?1510729698738idth='134/2ueight='150'2/> /div> hCoDoonoto v class="auteurbasa href="spip.php?auteur5">220im Cenuu">r/dDóraiStednap> /h3>> / < < h1 c3>href="spip.php?auteur5">284ntolixdGgumeli/p> /h3> 284ntg class='spip_logo spip_logos' alt="" src="local/cache-vignettes/L200x2150/2uton5-7284-e9238g?1510729698738idth='134/2ueight='150'2/> /div> hCoAlationa de-Mieer5">. Aggimee philosophie de. iosophie, p ponie ,imuct physe v class="auteurbasa href="spip.php?auteur5">284nt Cenuu">r/dolixdGgumeli/p> /h3>> / < < h1 c3>href="spip.php?auteur5">40 /h3> 40 v class="auteurbasa href="spip.php?auteur5">40r/diarcsChatelli/p> /h3>> / < < h1 c3>href="spip.php?auteur5">528">Pi/pde Henriq >528">g class='spip_logo spip_logos' alt="" src="local/cache-vignettes/L200x2150/2uton5-7A28-d50a1g?1510729698738idth='134/2ueight='150'2/> /div> hCoDoonoto > v class="auteurbasa href="spip.php?auteur5">A28nt Cenuu">r/dPi/pde Henriq > / < / iv>
-- !-- di class="conts_bal/g cla="lochttp://daphiiv-nantes.fr" o/prrsi/ge2">s/DCIEg?15"a="" sDCIE"a> cla> < />
-- iv>
< -- iv>

-- pv cla"biopied v cla"biote-arpied v cla"biosuivasuivie"h vh2>suivasa v p l#1daphi3> 2
=backend&id_rique6">=3">fil rs/h // d =backend&id_rique6">=1">fil rs/h // d =ica stsynchr-7d,on">< Webca :// (iCal)3>/h // d /h // d suivez lb caphi sdu twit er3>/h // d suivez lb caphi sdu facebook3>/h //
v cla"bio dche d> footer vh2> dche d> r sdu lb caphi3> 2 v class="autformula de_p.ph formula de_ dche d> "a"bioformula de_ dche d> " iform oon afpip.php?autss">= dche d> "amethobioges">g> reval">=" dche d> "atypeexhidden" /