• IFAC

Accueil  Publications  Articles ou chapitres  Le moi ne tient-il

dans « Les formes historiques du Cogito » (dir. K. S. Ong-van-Cung)

Le moi ne tient-il qu’au fil de la conscience ?

L’héritage cartésien de Locke et Reid sur l’identité personnelle

dimanche 3 novembre 2019, Angélique Thébert


Cherchant à préciser ce qui assure la continuité du Moi, l’approche cartésienne la fait résider dans une substance pensante. En reformulant la question sous l’angle de l’identification de soi par soi, Locke fait reposer l’identité de la personne sur la seule conscience. Mais à partir de l’examen critique d’objections de Reid, nous montrons que Locke n’évince pas totalement la substance de la personne et nous précisons le rôle qu’il attribue à la « même conscience » dans la constitution de soi (par opposition à la mémoire).

Dans Les Formes historiques du cogito. xviie-xxe siècles, sous la direction de Kim Sang Ong-Van-Cung, Paris, éd. Classiques Garnier, 2019. L’ouvrage propose une histoire moderne et contemporaine du cogito, le « Je pense, donc je suis », dont la valeur tient, en effet, non seulement à ce que Descartes a pu affirmer de l’ego, de la nature de la pensée et de l’existence, mais aussi à ce qui s’est ensuite écrit à son sujet.

titre documents joints




À propos de l'auteur :

Maîtresse de conférences
Philosophie britannique moderne, philosophie analytique de la connaissance


Courrier électronique : Angélique Thébert


Du même auteur :
  • Angélique Thébert

    Que peut la raison ?

    dans « Igitur », vol. 13, n° 1, 2022.

    Angélique Thébert
    Le dossier Les disputes de la raison est un symposium autour du livre de Pascal Engel, Manuel rationaliste de survie (Marseille, Agone, 2020). Angélique Thébert, Marion Vorms et Michel Le Du ont chacun soumis leur lecture critique à l’auteur. Les textes de ces trois interventions forment les trois premiers articles de ce dossier. Le quatrième et dernier article de ce dossier – « Raison, rationalité et relativisme » – est la réponse longue proposée en retour par Pascal Engel. (...)

  • Angélique Thébert

    In Defence of a Reidian Moderate View of Our Hinge Certainties

    Dans « Extending Hinge Epistemology » (Anthem Studies in Wittgenstein, 2022, edited by C. Sandis & D. Moyal-Sharrock)

    Angélique Thébert
    Abstract of the paper : What is the epistemic status of our hinge commitments ? Within the Hinge Epistemology field, different views try to account for the specific status for our hinges - that is, of these general and implicit commitments, such as « there is an external world » or « my cognitive situation is unproblematic ». Their challenge is to account for a seeming paradox : while these hinge commitments are not taken for granted for any specific reasons, it seems that it is plainly legitimate (...)

  • Revue philosophique de la France et de l’étranger

    La normativité du sens commun

    2021/1 (tome 146)

    Angélique Thébert
    Numéro coordonné par Angélique Thébert. Sommaire : « La normativité du sens commun », Angélique Thébert (p. 3-12). Présentation du thème et des articles du numéro : invoquer le sens commun, ce n’est pas supposer un abandon de la philosophie et de la raison, mais c’est faire droit à une conception ajustée de la rationalité humaine. Les articles ici réunis s’inscrivent dans l’approche du sens commun comme instance régulatrice. « Sens commun et métaphysique selon Claude Buffier », Jean-Christophe Bardout (p. (...)

  • European Journal of Pragmatism and American Philosophy

    Symposium sur Pierre Steiner, Désaturer l’esprit, Usages du pragmatisme

    XII-1, 2020 (avec M. Bella)

    Angélique Thébert
    Introduction et co-direction du symposium sur le livre de Pierre Steiner, Désaturer l’esprit. Usages du pragmatisme, 2019, Paris, Questions Théoriques. Avec des contributions de Marta Carava, Jean-Marie Chevalier, Roberta Dreon et Pierre Steiner.
    Ce premier symposium en langue française inaugure une nouvelle série de symposiums qui viendront enrichir la section multilingue de l’European Journal of Pragmatism and American Philosophy. Cette série vise à contribuer à la discussion des publications (...)

  • International Journal for the Study of Skepticism

    Common Sense, Scepticism and Deep Epistemic Disagreements

    vol. 10 (2), p. 129-155

    Angélique Thébert
    Considering the persisting disagreement between the common sense philosophers and the sceptics, it seems that they are faced with a deep epistemic disagreement. Taking stock from Wittgenstein’s On Certainty, one generally thinks that deep epistemic disagreements cannot be rationally resolved. Hinge epistemology, inherited from Wittgenstein, is also considered as an illuminating detour to understand common sense epistemology. But is there really a deep epistemic disagreement between the (...)

  • European Journal of Pragmatism and European Philosophy

    A Permissivist Ethics of Belief

    What Pragmatism May Learn from Common Sense

    Angélique Thébert
    http://journals.openedition.org/ejp...
    We generally consider that we should not believe on the basis of insufficient evidence. Yet there are many beliefs which are deprived of adequate epistemic evidence. In such cases, James recommends the “subjective method” which allows us to hold beliefs for practical reasons. This pragmatist move is rejected by evidentialists who think that beliefs must be grounded on adequate epistemic evidence. My contention is that Reid’s approach to irresistible (...)

1 | 2


Haut de page up

rechercher sur le caphi


aide & repérage

logouniv       Le site du CAPHI est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France.      Creative Commons