• Caphi

Accueil Événements du CAPHI  Jacques Ricot : Soutenance de

Le vendredi 8 juin 2012 à 15h00

Jacques Ricot : Soutenance de thèse

Faculté des lettres de Nantes, salle des conférences, bâtiment de la Censive

vendredi 8 juin 2012, Denis Moreau, Jacques Ricot


Jacques Ricot soutiendra sa thèse le vendredi 8 juin 2012 à 15h00, à la Faculté des lettres de Nantes, salle des conférences, bâtiment de la Censive.

Titre de la thèse :

Les enjeux de l’éthique médicale en fin de vie.

Membres du jury :

  • Jacqueline Lagrée (philosophie, Rennes)
  • Jean-Michel Boles (médecine, Brest)
  • Emmanuel Cadeau (droit, Nantes)
  • Denis Moreau (philosophie, Nantes, directeur)
  • Frédéric Worms (philosophie, Lille/ENS Ulm)

Résumé de la thèse :

Lors des discussions autour de la fin de vie qui agitent le débat dans les sociétés développées, et particulièrement en France, depuis quelques décennies, la pratique soignante sollicite la contribution du philosophe. On lui demande de clarifier les notions employées car un grand désordre règne dans le lexique utilisé pour décrire les situations de fin de vie et pour les évaluer. Ainsi, des notions sans cesse mobilisées comme la dignité, l’autonomie, la compassion, l’euthanasie sont-elles l’objet de confusions qu’il convient d’essayer de dissiper et ce nettoyage lexical est le préalable requis pour comprendre les enjeux éthiques des pratiques médicales dans le champ de la fin de vie.

Loin de se limiter à la question fortement chargée émotionnellement de l’euthanasie, l’éthique du soin ultime exige aussi un examen attentif des risques de l’obstination déraisonnable, de la manière de soulager la douleur, du respect de la liberté du patient. Cette dernière exigence appelle une réflexion sur l’articulation du principe de bienveillance du soignant et de celui de l’autonomie du patient, sur la fonction de l’interdit en général et sur celui de donner la mort en particulier, sur la transgression de la loi qu’on ne saurait confondre avec sa négation. Les enjeux éthiques du soin ultime, à l’heure d’une médicalisation croissante de la fin de vie, engagent une conception du soin dû à l’homme, ce que le code de déontologie médicale aussi bien que la loi ne peuvent ignorer.

Et c’est pourquoi, il convient enfin d’accorder une attention particulieère à ce qui se joue dans le champ législatif et juridique.

MOTS-CLÉS :

dignité, autonomie, compassion, euthanasie, fin de vie.

titre documents joints




À propos :

Professeur.
Histoire de la philosophie classique (notamment Descartes et cartésianisme), philosophie de la religion.


Courrier électronique : Denis Moreau


Actualité de Denis Moreau

À propos :

Chercheur associé. Chargé de cours (1998-2010) au département de philosophie. Professeur en classes préparatoires (1988-2006). Éthique, Bioéthique.


Courrier électronique : Jacques Ricot


Haut de page up

rechercher sur le caphi


aide & repérage

logouniv       Le site du CAPHI est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France.      Contrat Creative Commons