• IFAC

Accueil  Publications  Hegel : Comment le sens commun comprend (...)

Hegel : Comment le sens commun comprend la philosophie

suivi de : « La Contingence chez Hegel » par J.-M. Lardic

1996, Jean-Marie Lardic


Le philosophe étonne déjà l’homme du commun en voulant comprendre le monde dans lequel celui-ci se contente de vivre. Mais lorsqu’il prétend, de plus, qu’il faut tout comprendre ou comprendre le Tout, l’entendement borné est scandalisé et ne peut supporter cette prétention. C’est sur la contingence que porte le débat, ce qui est mais qui pourrait aussi bien ne pas être, et ne sera bientôt plus. Où est la raison d’être de ce qui n’est que raison ? Les exemples peuvent être facilement évoqués pour se moquer du philosophe, et le sens commun en reste là. L’un de ses porte-parole, dénommé Krug, a ainsi jeté un défi à la philosophie idéaliste : qu’on déduise donc la plume avec laquelle il écrit ! Hegel relève ici ce défi, et montre l’inanité des requêtes d’un certain « sens commun », qui n’est en fait que vulgaire. Mais, par-delà l’anecdote, s’annonce une pensée, qui, la seule sans doute, peut comprendre la contingence dans toute sa radicalité, faisant place en soi à l’Autre de soi-même. Telle est la dialectique - celle de la contingence.

# Editeur : Actes Sud (4 juin 1992)
# Collection : Le Génie du philosophe
# Langue : Français
# ISBN-10 : 2868694721




À propos de l'auteur :

Professeur de philosophie.
Philosophie allemande moderne et
contemporaine.


Courrier électronique : Jean-Marie Lardic


Du même auteur :

1 | 2 | 3


Haut de page up

rechercher sur le caphi


aide & repérage

logouniv       Le site du CAPHI est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France.      Creative Commons